Modèles historiques
Chronographs

L’expansion du sport d’élite et des compétitions a nécessité des chronomètres toujours plus polyvalents et plus précis, également pour le poignet. Favre-Leuba a rapidement répondu à cette demande grâce à des chronographes-bracelets fonctionnels. Aux alentours de 1925, la marque a fabriqué des premiers chronographes mono-poussoir où un seul poussoir était utilisé pour le démarrage, l’arrêt et la remise à zéro. Dans les années 1930, le mécanisme à deux poussoirs a permis d’interrompre librement la mesure du temps, puis de la poursuivre. Il a ainsi été possible d’additionner des mesures.

Datant du début des années 1940, ce chronographe de Favre-Leuba avec remontage manuel se distingue par la symétrie esthétique de l’affichage bicompaxe. Pour cela, un petit cadran à 3 heures est réservé pour un compteur 30 minutes, un deuxième à 9 heures pour la petite seconde. Une échelle tachymétrique vient compléter les fonctions.